POUR AIZENAY / Magazine Echo Agésinate – MAI 2017

PRÉPARER L’AVENIR

Au 1er janvier 2017, les Communautés de Communes du Pays de Palluau et de Vie et Boulogne ont fusionné afin de donner naissance à une nouvelle communauté de communes, Vie et Boulogne. Ce rapprochement a permis l’émergence d’une nouvelle intercommunalité de 41 663 habitants positionnant Aizenay au cœur de ce nouveau territoire.

Le contexte territorial actuel est marqué par la montée en puissance de l’échelon intercommunal. L’attribution de nouvelles compétences et la réduction des ressources locales accentuent l’émergence de nouvelles collectivités, redimensionnées pour peser davantage face aux nouveaux enjeux.

POUR NOS JEUNES

C’est dans ce nouveau territoire que va émerger le futur lycée d’Aizenay qui dispensera un enseignement général et technologique et permettra d’accueillir environ 620 élèves avec une possibilité d’extension à 830 élèves en réponse aux besoins du territoire. La présentation du pré-programme a été faite le 1er mars 2017 ainsi que l’étude de mobilité.

PÔLE CULTUREL

Après une première phase de déménagement, les travaux du futur pôle culturel de l’Espace Villeneuve ont débuté. La pose de la première pierre est programmée le11 mars 2017. Après la médiathèque, la résidence domicile service, la maison de santé pluriprofessionnelle, l’Espace Jean Labarbe de la protection civile, le nouveau quartier de Villeneuve accueillera en 2018 au sein de ce pôle culturel deux salles de cinéma, la ludothèque et une salle d’animation de la médiathèque.

Par ailleurs, concernant le bâtiment actuel situé Avenue de Verdun, le propriétaire a réaffirmé son engagement de ne pas procéder à la démolition du bâtiment avant la mise en service du nouveau complexe.

Ce nouvel espace culturel est un atout sérieux pour le développement de notre territoire.

UN BUDGET VOLONTARISTE MALGRÉ LES INCERTITUDES

L’année présidentielle est synonyme de flou pour les finances locales. Pour la première fois dans l’histoire de la Ve république, les deux grands partis qui se succèdent au pouvoir depuis soixante ans ne seront ni l’un ni l’autre au second tour de l’élection présidentielle. Le futur chef d’État et la couleur de sa majorité auront des impacts différents sur les choix budgétaires futurs. Comment vont évoluer la dotation globale de fonctionnement ou le fonds de péréquation ? Quelles recettes pour les collectivités avec la suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages ? C’est le genre de questions qui se posent dans de nombreuses collectivités ce qui est pénalisant dans la construction budgétaire.

Malgré cela, Aizenay souhaite poursuivre ses efforts mis en œuvre les années précédentes en terme de dépenses de fonctionnement et d’endettement pour pouvoir maintenir ses investissements.

Pour anticiper et compenser les baisses de dotation et le versement éventuel d’ici 2021 de la Dotation de Solidarité Urbaine (DSU) en lieu et place de Dotation de Solidarité Rurale (DSR) du fait du franchissement de la barre des 10 000 habitants, Aizenay devra poursuivre ses efforts de réduction des dépenses de fonctionnement et continuer sa politique d’investissement. Au niveau des recettes, nous devrons valoriser au maximum les travaux réalisés en régie, rechercher le maximum de financements extérieurs et réfléchir à une hausse modérée mais continue de la fiscalité locale.

Au cœur de ce nouveau territoire et malgré les incertitudes budgétaires, Aizenay souhaite jouer pleinement son rôle de ville polarisante et assurer le dynamisme de Vie et Boulogne.

Les Élus du Groupe Majoritaire


POUR AIZENAY / Magazine Echo Agésinate – MARS 2017

CHACUN DOIT PRENDRE SA PART !

Le développement économique est une des compétences de la Communauté de communes Vie et Boulogne. Nous pourrions donc laisser faire et attendre que les services de l’intercommunalité nous apportent leurs lots d’implantations d’entreprises. Aizenay a fait un autre choix : nous considérons que le développement économique est l’affaire de tous et que nous devons travailler en complémentarité avec la Communauté de communes pour contribuer au développement de notre territoire. C’est la raison pour laquelle nous sommes très présents sur ses dossiers.

AIZENAY, UNE VILLE ATTRACTIVE AU COEUR D’UN NOUVEAU TERRITOIRE

La réalisation de la 2×2 voies La Roche-Aizenay-Challans-Saint Nazaire sera décisive pour le développement économique d’Aizenay et lui conférera un rôle économique renforcé et un rôle de centralité élargit.
Plusieurs entreprises vont s’agrandir.
Le groupe Lilian Michon va construire un nouveau bâtiment destiné au tri et au transit des matériaux de chantier.
Citroën va agrandir ses bâtiments.
Oli Ouest Meca a réservé une parcelle supplémentaire.
L’entreprise TTOP installée dans la pépinière construite par Vie et Boulogne va bénéficier d’un atelier relais plus grand, construit par la Communauté de communes sur l’espace Vie Atlantique Nord.
Florian Bertin Mécanique Agricole va agrandir ses locaux dans la zone des Centaurées.
Littoral Motos, sur la zone de la Forêt, va bénéficier d’un espace agrandi.
Le Marin Vendéen, zone des Blussières, va étendre ses locaux…
Les ambulances d’Aizenay se sont récemment installées dans nos nouveaux locaux à l’espace Océane.

Les travaux de la nouvelle unité  « Héritage Bois » (charpente, menuiserie), ont débuté à l’espace Atlantique Sud.
L’entreprise TCDA (Transport Averty) installée à Aizenay depuis 2012 va construire un bâtiment et une plate-forme logistique avec 14 quais dans l’espace Atlantique Nord de la Communauté de communes Vie et Boulogne.
Sur la zone de la Forêt, l’entreprise funéraire a acté la réservation d’une parcelle à proximité du centre technique départemental pour développer une activité de marbrerie et de taille de pierre.
Sur cette même zone de la Forêt, l’entreprise AVRIT TP  va construire un entrepôt.
Sur l’espace tertiaire des Centaurées route de St Gilles, les travaux de l’office notarial se terminent et les terrassements ont débuté pour accueillir l’imprimerie du Bocage.
Notons également le projet de création d’un atelier de vieillissement aux Terres cuites d’Aizenay à la Gombretière.
Enfin, la CAVAC est sur le point de débuter ses travaux de construction de nouveaux silos, d’un séchoir et d’un bâtiment de stockage. La capacité future du silo dépassera les 40 000 tonnes contre 10 000 actuellement.
Le transit se fera en priorité par le nouvel échangeur de la Guédonnière sur la 2×2 voies Aizenay-Challans ce qui évitera la traversée de hameaux.
Nous soutenons ceux qui s’engagent à soutenir l’emploi en maintenant un tissu économique vivant et notre rôle est de faciliter ses installations.

Les Élus du Groupe Majoritaire

 

POUR AIZENAY / Magazine Echo Agésinate – DECEMBRE 2016

UN CONTEXTE ECONOMIQUE DYNAMIQUE MAIS ENCORE FRAGILE

Les indicateurs parlent : la reprise de l’activité économique semble bien là, la conjoncture est plus favorable, on parle même d’un repli du nombre de demandeurs d’emplois en Vendée, mais celle-ci est encore modérée, car si les investissements reprennent, ceux-ci sont encore au ralenti dans le secteur de l’Industrie. Le plus visible et parlant pour nous tous, c’est le secteur du Bâtiment qui semble lui vouloir retrouver son niveau d’avant-crise : augmentation des permis de construire maisons neuves et des mises en chantiers, et retour des promoteurs nationaux sur la Vendée. Nos zones d’activités économiques gérées par la Communauté de Communes Vie et Boulogne se remplissent bien aussi, et attirent régulièrement de nouveaux projets.

La Municipalité soutient le bâtiment et ses artisans…

par  différentes opérations et notamment le Plan de Revitalisation du Centre-Ville, qui comprend la reconstruction de l’Ilôt Ste Marie (site des anciennes écoles privées) avec la création de logements créant ainsi une mixité de population, la réhabilitation d’anciens quartiers et de certains espaces publics avec l’Opération OPAH-RU (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat et de Rénovation Urbaine), permettant aux propriétaires sur la zone concernée d’obtenir des subventions  pour des travaux d’isolation thermique, ou de chauffage, ainsi que de rénovation de façade. Autant de projets privés qui pourront donner du travail à nos artisans locaux.

La Municipalité soutient le commerce de proximité…

et cela depuis toujours, car le commerce de détail et de proximité souffre dans nos petites villes comme à Aizenay : un magasin discount de proximité, une boulangerie, un magasin d’esthétique et de coiffure sont les derniers exemples de fermetures qui font « mal » à notre Cœur de Ville ! Heureusement en parallèle, d’autres magasins s’installent sur notre commune, ou se rénovent : Un bouquiniste Place des Halles, l’hôtel-restaurant Le Moiron et la Boulangerie Rue de l’Hôtel de Ville qui se sont refaits une « peau neuve », ou encore un caviste non sédentaire du marché du dimanche matin qui se sédentarise en Cœur de Ville.

La taille et la situation géographique de notre ville sont des atouts majeurs pour les investisseurs. Les prochains tronçons sur notre commune de la 2×2 voies reliant La Roche sur Yon à Challans viendront conforter cette attractivité. On ne pourra pas empêcher les installations de franchises nationales ou de grosses enseignes concurrentes à nos commerces de centre-ville. La municipalité n’a d’ailleurs pas le pouvoir d’empêcher les installations en périphérie de ces enseignes en refusant des permis de construire comme nous accusent les membres de l’opposition municipale. Le LIDL n’a déposé aucun permis de construire sur la commune depuis 3 ans concernant son projet de déplacement, donc comment aurions-nous pu le refuser ??

Aizenay souhaite garder cette image de ville à la campagne. Nous sommes donc vigilants et attentifs à tous les projets, au centre-ville comme en périphérie. Il est de notre responsabilité d’élus d’être facilitateurs de projets, quand cela est possible, mais surtout l’objectif prioritaire de la Majorité est de préserver nos commerces de proximité et de détail au centre-ville, tout en assurant la diversité commerciale.  Notre devoir est donc de densifier l’habitat pour éviter l’étalement urbain, d’apporter ou de soutenir des projets d’animations commerciales, ceci afin de ne pas laisser partir tous les commerces en périphérie dans des galeries surdimensionnées comme on peut les connaître dans les grosses agglomérations et dévitaliser ainsi les centre-bourgs.

Le taux de vacance commerciale est préoccupant  dans les petites villes. Et même si Aizenay semble aujourd’hui un peu mieux « loti » que les communes environnantes, nous avons tout de même décidé de programmer avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Vendée un diagnostic complet sur notre développement commercial (le dernier datant de septembre 2009) afin de connaître nos forces et nos faiblesses. Au-delà des aménagements urbains et des actions de soutien à l’activité commerciale, comme notamment la création de halles couvertes aux abords de la Place de l’Eglise (pour nos commerces non sédentaires de la Foire ou du marché du dimanche, mais également pour profiter d’un espace permettant des animations culturelles –musique, expositions…),  nous devons analyser aussi les transports et  l’accessibilité à notre cœur de ville.

Ces différentes actions entamées ou à venir nous semblent prioritaires, pour nous, majorité municipale. Toutefois, elles ne pourront aboutir sans le soutien de l’Etat qui devra débloquer des fonds de soutien tant au niveau régional que national pour le financement de projets en centre-ville.

Notre objectif : Redonner envie aux Agésinates de se réapproprier leur Cœur de Ville pour participer au Mieux Vivre collectif.

Les Élus du Groupe Majoritaire

POUR AIZENAY / Magazine Echo Agésinate – NOVEMBRE 2016

UNE DEMOCRATIE PARTICIPATIVE POUR TOUS

Au cours des deux derniers mois, le Maire et les élus sont allés à la rencontre des Agésinates lors de 3 réunions de secteur. Des rendez-vous constructifs et participatifs qui ont pour objectif d’entretenir le dialogue entre les élus et les Agésinates. Ces réunions sont des instants d’échange, de consultation et de concertation. Elles facilitent l’échange d’informations avec les citoyens. Par ce biais, nous donnons la possibilité aux habitants d’exprimer leurs préoccupations ou suggestions et ainsi permettre à l’équipe municipale de prendre les mesures pour améliorer leur quotidien.

S’il est évident qu’il n’est pas possible de répondre à l’ensemble des requêtes, les moyens nécessaires sont mis en œuvre pour apporter une réponse aux problèmes d’intérêt général qui le nécessitent.

Les grands projets, comme le travail réalisé au quotidien, sont mis en œuvre par la Ville, pour vous.

C’est tout l’intérêt de cette démarche participative. Nous allons à votre rencontre et nous nous plaçons à portée « d’engueulade ». Ce contact direct se poursuit également au quotidien.

Alors que l’ensemble des élus étaient conviés, nous ne pouvons que regretter la non-participation des élus du groupe « Avec Vous, Aizenay Autrement ». En 2015, le groupe n’avait pas participé non plus au motif de ne pas avoir été suffisamment informé alors qu’il s’agissait d’un engagement commun de campagne. En 2016, il argue cette fois de ne pas avoir été associé à la préparation. Aizenay Autrement semble se perdre en arguties pour ne pas faire une réunion commune face aux agésinates. Dont Acte.

La thématique qui revient régulièrement lors de ces réunions est la sécurité. Elle est au cœur des compétences communales. En tant qu’élus, notre devoir est d’être attentifs et vigilants.

Nous sommes conscients que le sentiment de tranquillité et de « bien vivre » est un critère majeur de la qualité de vie. C’est pourquoi nous nous devons donc d’être à l’écoute pour l’améliorer : propreté des trottoirs, aménagements urbains et micro-signalétiques, circulations piétonne-cycliste et automobile, stationnements, accessibilité…et tout cela dans un espace contraint, Aizenay ayant été façonné par des voies napoléoniennes devenues ensuite des voies nationales.

Il faut cultiver le « vivre ensemble » avec l’aménagement d’espaces partagés, mais nous  faisons également la promotion des déplacements doux et notamment l’utilisation du vélo.

Aizenay compte 46 km de pistes cyclables en site propre. C’est une des toutes premières communes de Vendée en la matière. Depuis 2015, nous avons mis en place un dispositif d’aide l’acquisition de vélos à assistance électrique (VAE) avec succès. Les vélos à assistance électrique offrent effectivement l’opportunité d’augmenter la part du vélo dans les déplacements domicile travail et les déplacements personnels.

Les Elus de « Pour Aizenay, Relevons Ensemble les nouveaux défis » poursuivent leur travail au quotidien pour améliorer la sécurisation des déplacements. Cela nécessite une prise de conscience des habitants mais aussi la mise en œuvre d’une stratégie à long terme, accompagnée d’une vision globale des problèmes de circulation.

Les Élus du Groupe Majoritaire

POUR AIZENAY / Magazine Echo Agésinate – SEPTEMBRE 2016

BONNE RENTREE A TOUS

Les beaux jours et les animations n’ont pas manqué cet été à Aizenay et nous ne pouvons qu’avoir une pensée solidaire pour nos compatriotes dont l’été a été brisé par d’autres qui ne respectent ni le bien commun, ni la Vie dans ce qu’elle porte de plus cher.

AIZENAY porte une attention particulière à la relation entre les enfants, les adolescents et leurs familles. Cela passe par la prise en compte des rythmes de la vie de la cellule familiale, le temps scolaires et le temps libre. Notre cité vit au rythme de ses familles et la rentrée scolaire est un événement unique et exceptionnel pour elles. C’est un rendez-vous essentiel pour un grand nombre d’entre nous, enfants bien sûr mais aussi parents, bien souvent grands-parents, dont la vie s’organise autour de l’emploi du temps des enfants. En cette rentrée 2016, ce sont près de 2 100 élèves, dont 1 118 pour les sections maternelles et primaires, qui ont repris le chemin des écoles et des collèges. Nous adressons nos souhaits d’une bonne reprise à tous nos jeunes agésinates et leur famille, mais également aux enseignants et personnel municipal.

C’est aussi la rentrée sportive et culturelle au sein de nos associations qui sont toujours aussi porteuses de dynamisme et d’innovation. A Aizenay, vous trouverez votre bonheur parmi les nombreuses associations qui œuvrent dans tous les domaines, artistique, sportif, ludique. Nous saluons la solidarité et le dévouement de nombreux bénévoles agésinates qui s’investissent tout au long de l’année en grand nombre au service des autres.

AIZENAY a inauguré récemment son premier « city stade » qui  est le résultat d’une réelle volonté de la municipalité d’offrir aux jeunes de notre commune un équipement sportif de qualité, ouvert à tous et en accès libre. Ce projet est une parfaite illustration de ce que souhaitons pour notre jeunesse. Tout d’abord, en termes de qualité de divertissement et de pratique sportive. Ce city stade, de par sa fonctionnalité, permettra aux jeunes de pratiquer divers sports collectifs tels que le football, le basket ou encore le hand-ball. Il sera également utilisé pour les activités péri-éducatives. Voici un élément de plus dans la promotion de l’activité sportive à laquelle nous attachons beaucoup d’importance. Cette construction, c’est aussi l’établissement d’un nouveau lieu de vie au sein de notre commune.

Par ailleurs, la Salle des Ganneries a fait peau neuve et est prête pour accueillir les associations utilisatrices de cet équipement.

Enfin, c’est la rentrée économique pour un grand nombre d’actifs. Et pour faciliter le transport des travailleurs, étudiants ou apprentis, le Conseil départemental a décidé de lancer une ligne de transport en commun, sur le réseau Cap Vendée. Depuis le 29 août, AIZENAY, c’est tout près avec la 1ère ligne express départementale entre LA ROCHE-SUR-YON et CHALLANS Une liaison quotidienne plusieurs fois par jour, par car, reliera désormais AIZENAY au chef-lieu et à la deuxième ville de Vendée. Cette liaison se fera à partir de la place de l’office de tourisme. Cette ligne offre une solution économique aux déplacements.

Bonne rentrée à tous.

Serge ADELEE

Adjoint aux affaires scolaires et aux transports scolaires

 

Partager cette page sur :