Le dispositif de participation citoyenne

En matière de lutte contre la délinquance, le dispositif « participation citoyenne » illustre parfaitement le principe de coproduction de sécurité par la mise en réseau de la population, des élus et de la gendarmerie. Ce dispositif fonctionne très bien en zone gendarmerie, puisque plus de 800 communes en France y adhèrent. Dans les quartiers ou dans les communes où il a été mis en place, on observe une baisse significative des cambriolages. C’est l’un des dispositifs de prévention dont les effets positifs sur la baisse de la délinquance sont attestés.

Qu’est ce que la participation citoyenne ?

La démarche « participation citoyenne» consiste à associer les habitants d’un quartier à la protection de leur environnement.
Elle offre de nombreux avantages et permet :

  • de rassurer la population en luttant contre le sentiment d’insécurité souvent décorrélé de la délinquance ;
  • de recréer du lien social au sein des zones, notamment pavillonnaires, où elle est mise en oeuvre par une « solidarité de voisinage active» ;
  • d’améliorer la réactivité et surtout l’efficacité des forces de sécurité contre la délinquance d’appropriation car elles s’en trouveront mieux informées et plus rapidement sollicitées.

Logo Participation citoyenneIl ne s’agit en aucun cas de substituer qui que ce soit aux unités de la gendarmerie normalement compétentes mais de favoriser une intervention efficace de leur part.
51 communes en Vendée, sont désormais engagées dans ce dispositif, qui vient compléter les opérations menées sur l’ensemble du département par les services de police et de gendarmerie contre les
cambriolages. À Aizenay, 28 personnes dans l’agglomération se sont portées volontaires.

Les volontaires qui souhaitent participer à cette opération peuvent se faire connaître en contactant la police municipale au 02 51 94 84 06.

 

Le bien vivre ensemble est l’affaire de tous !

Partager cette page sur :