jazz’inate 2017

Mardi 16 mai – Littoral Bowling – 20h30

Sarah Lenka Triojazz-inate-2017-sarah-lenka-g-roupe

Sarah LENKA, chant – Quentin GHOMARI, trompette – Fabien MORNET, guitare

Après 2 disques de jazz salués par la critique et remarqués par le public, Sarah Lenka a décidé pour son 3e album de se consacrer au répertoire de Bessie Smith. A sa façon, dans un registre folk-blues, de son timbre éraillé et de sa sensibilité féline, elle restitue sans fard, toute la profondeur de ces chansons qui n’ont pas vieillies tant ce qu’elles nous disent de la condition humaine, de l’amour, du désir, reste intemporel et continue de nous parler…

Mercredi 17 mai – Café des Halles – 20h30

Gaëtan Nicot Trio

jazz-inate-2017-gaetan-nico-1 jazz-inate-2017-gaetan-nico-2

Gaëtan NICOT, piano et fender rhodes – Etienne CALLAC, basse électrique – Christophe LAVERGNE, batterie

Jazz Radiophonique Eighties est un brillant hommage aux groupes mythiques des années 80 par le pianiste Gaëtan Nicot. Après un début de carrière en sideman, il s’entoure pour son premier album en trio du batteur Christophe Lavergne et du bassiste Etienne Callac.
Bien plus que des reprises, les titres originaux sont ici épurés, réinventés, réappropriés. La thématique, toujours présente en filigrane, sert de terrain de jeu à Gaëtan Nicot pour inscrire son propre style à l’aune de ces tubes populaires.

Jeudi 18 mai – A l’Aizy bar – Place du Champ de Foire – 20h30

jazz-inate-2017-los-manchos-de-la-manchaLos Manchos de la Mancha

Tim DAHAN, accordéon chromatique – Stéphane ROBIN, guitare – Grégory PERIN,  guitare – Claude RENON, contrebasse

Les quatre musiciens passionnés de Los Manchos de la Mancha, rassemblés autour d’une amitié sincère et fidèle, ont un jour croisé la route du jazz manouche. Leurs compositions se mêlent aux standards de Django Reinhardt, de Rosenberg trio ou de Tchavolo Schmidt… Ils incarnent toutes les valeurs du swing manouche : l’énergie, la convivialité et l’émotion.

Vendredi 19 mai – Le Moiron – 20h30

jazz-inate-2017-geysa-son-tri-cubaGeysa et Son Tri-Cuba

Geysa Maria DIAZ CRUZ, chant leader – Rodney MORALEZ, guitare – Willy BENAVIDES, contrebasse et chant – Cristian ZARATE, flute et saxo – Fabien DILLET, percussions
Une soirée jazz à la sauce cubaine ! Ce groupe de cinq musiciens chanteurs se produit avec la recette qui convient pour une chaude atmosphère de joie et de bonne musique : des airs de salsa, de cha cha cha, de bossa nova,  du rythme, du soleil…
La douce voix de la chanteuse cubaine Geysa Maria Diaz Cruz est parfaitement accompagnée et mise en valeur par ses complices musiciens.

Samedi 20 mai – Café des Arts – 20h30

BOHÈMEBohème jazz quartet

Jacques JULIENNE, accordéon – Rémy HERVO, guitare – Guillaume SOURIAU, contrebasse – Frédéric ROBERT, batterie

Voilà une belle rencontre, présage d’un bel avenir. Ces quatre jazzmen talentueux se révèlent dans une complicité créative. Un voyage dans les styles et les ambiances qui touche naturellement un large public. Musiciens aguerris, virtuoses aux échappées vibrantes, leur son vous enveloppe dans l’interprétation originale de compositions et de reprises du répertoire jazz.
Une musicalité qui défie les lois de l’apesanteur !

Dimanche 21 mai Camping La Forêt – 18h30

Cat’s Corner SextetOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Elisabeth Paniez, saxophone alto et chant – Timothée Liotard, clarinette et saxophone ténor – Jean-Marie Goupil, trompette – Julien Martin, guitare –
Anthony Muccio, contrebasse – Arnaud Lechantre, batterie

Inspiré par les grands orchestres historiques (ceux de Chick Webb, Count Basie, Jimmy Lunceford, Duke Ellington ou encore Artie Shaw), le Cat’s Corner fait revivre la musique des clubs de Harlem des années 30-40. Son répertoire pétillant et festif, taillé pour la danse, navigue de pépites oubliées en grands succès de l’époque. Connaisseur ou néophyte, venez partager avec nous un moment de pure joie de vivre !
Fidèles à l’adage de Jimmy Lunceford : “Rythm is our business”…

 

Ouvert à tous.
Entrée libre.

 

JAZZ’inate 2016

JAZZinate 2016-afficheD’ici ou d’ailleurs, à la guitare, à la batterie, au clavier, au trombone, au banjo, à la trompette… ou juste à la voix, les artistes de l’édition 2016 ont fait voyager le public toujours enthousiaste. En six soirées, malgré une météo capricieuse et la pénurie de carburant, Aizenay s’est mis au diapason du jazz pour le meilleur et pour le plaisir…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page sur :